mardi 27 juin 2017

Organisation de la fin de l'année

Le jeudi 29 juin et le vendredi 30 juin se déroulera le DNB (Diplôme Nationale du Brevet). Le jeudi matin aura lieu l'oral du brevet et l'après-midi se passera l'épreuve de mathématiques. Le vendredi matin se déroulera l'épreuve de français et l'après-midi l'épreuve d'histoire-géo. 

Les cours sont maintenus jusqu'à mardi 4 juillet. Les emplois du temps seront modifiés le mardi 4 juillet. Les 5, 6 et 7 juillet, les élèves seront accueillis par la vie scolaire.

Le spectacle de vendredi

Ce vendredi 16 juin avais eu lieu un spectacle en S2 et S3 (comme dit dans l'article "spectacle de théâtre et de musique"), il y a eu:

Du théâtre, avec l'atelier de Mme Chafange:
Il y a eu deux scènes produites par les élèves de l'atelier théâtre: gifles (c'est l'histoire de deux hommes qui ont des comptes à régler) ... Il y a eu blues (ce sont deux adolescentes qui parlent de leurs problèmes et de mariage arrangé).

la choralde Mme Huneau




Il y a eu 6 chansons interprétées par les élèves de la chorale. Souvent des chansons d'amour !💕 

Natoorum
Les 5°3 (la classe de musique) on travaillé 30heures avec un compositeur et on fais une musique sur la nature. C'était fabuleux!

BRAVO à tous pour ce magnifique spectacle!



revue de presse des 3°

Les troisièmes ont eu la chance de réaliser un projet de revue de presse.





Nous avons interrogé monsieur Guerin sur ce projet :

Pouvez-vous nous expliquer ce projet?
L'objectif était de réaliser une revue de presse enregistrée et filmée. Les troisièmes ont pris des informations dans les journaux sur un sujet bien précis: l'innovation.

Quelles classes ont participé?
Toutes les classes de troisièmes ont participé à ce projet.

Qui est Gérald Serrauld?
Gérald Serrauld est un professionnel de la radio qui a organisé cette revue de presse et guidé les troisièmes tout au long de ce projet.

En combien de temps cette revue de presse a-t-elle été réalisée?
Elle a été réalisée en sept heures dont une heure d'explications et six heures de travail.

Comment ont-ils écrit la revue de presse?
Ils ont choisi un thème, l'innovation puis ont pris des informations dans des journaux et ont rédigé une revue de presse. Ils ont travaillé sur la transition de parole et ont aussi ajouté des jingles.

Quel était le concept?
Le concept était de reprendre ce que disaient les journaux en faisant une station radio filmée et enregistrée.

Pouvons-nous avoir accès à cette vidéo?
Pour l'instant nous n'arrivons pas à mettre le fichier sur ce blog. Peut-être sera-t-il mis sur le site internet du collège l'an prochain








Voici maintenant l'interview de trois élèves de troisième :

Avez-vous aimez ce projet ?

Fiona : Oui car je n'avais encore jamais fait de radio et être filmé et enregistré était très sympa .
Mina : Oui car ça a été vraiment drôle de travailler en groupe sur les innovations du futur.
Héloise: Oui car ça a été très intéressant et que l'on a pas l'habitude de travailler sur des choses du futur.
Sur quel thème avez-vous travaillé avec ce groupe ?
Fiona : Nous avons travaillé sur des innovations récentes : La douche écologique et le slip anti-ondes .
Mina:  Sur des enceintes volantes et des cannes éléctriques .
Héloïse: Nous avons travaillé sur la technologie du futur et plus particulièrement sur les nano-robots,enceintes volantes et cannes électriques.
Qu'est ce qui vous à le plus plu ? 
Fiona; J'ai adoré d'être enregistré et filmé.
Mina: J'ai bien aimé être filmé en groupe!
Héloise: Ce qui m'a le plus plu c'est l'oral, puis la bonne ambiance.

Qu'avez-vous le moins aimez ?   
Fiona:  je n'ai pas trop aimé préparé le texte.
Mina: J'ai toute aimé.
Héloise: le sujet, le nano-robot, ne m'a pas beaucoup intéressé 

Nous conseillez-vous de refaire ce projet ?  
Fiona: oui car c'est très intéressant !
Mina: oui sans aucun doute!
Héloise: oui, car c'est un super projet, je vous le conseille. 

Cela vous a t'il donner envie de faire de la radio ? pourquoi ? 
Fiona: Non, car il n'y a pas assez de travail pour moi.
Mina: oui pourquoi pas ça peut être assez intéressant.
Héloise: Pourquoi pas  
 

mardi 20 juin 2017

La cérémonie de Marius Baud

Camp de concentration du Struthof
Les élèves de 3° ont découvert Marius Baud lors de leur voyage en Alsace.
Marius Baud était un épicier originaire des Gets. Il soutenait des jeunes qui ne voulaient pas participer à la STO (c’était le service du travail obligatoire. C'est-à-dire que les jeunes français devaient être envoyés en Allemagne pour travailler). Ils ont refusé et se sont cachés au dessus de Vailly où ils se faisaient livrer de la nourriture. A 40 ans, Marius Baud alla à Annecy et se fit arrêter. Il se fit déporter du côté de Compiègne (camp de rassemblement) par train de la mort qui passait près de Natzwiller et allait jusqu’à Dachau où il déposait les Juifs. En tant que résistant, il a été attribué à Natzwiller-Struthof. Il n’est pas resté longtemps dans ce camp car il a été envoyé directement dans un commando à Neckargerach. Chaque camp de travail avait des commandos un peu partout. Marius Baud a été envoyé dans un commando très loin de l’autre côté du Rhin et il est décédé là-bas. C’est donc pour cela qu’on a pu garder son corps et qu’on l’a enterré dans le mémorial au dessus du camp du Struthof puisque dans ce commando il n’y avait pas de four crématoire.
Marius Baud a une pierre où est inscrit son nom au camp de concentration du Struthof comme beaucoup de résistants morts dans ces camps. Il y a un mémorial dans ce camp avec une croix par terre et une phrase inscrite « Honneur et Patrie » pour le souvenir de tous ces résistants et personnes mortes pendant la guerre. C’était sur cette croix que l’on jetait les cendres des personnes incinérées. 
Les élèves ont fait une minute de silence pour penser à Marius Baud. Ils ont ensuite chanté "Nuit et brouillard" pour lui rendre hommage.
Source : Michel Germain, Les maquis de l’espoir, La Fontaine de Siloë, 1 nov. 1994 ;
Fondation pour la mémoire de la déportation, Livre mémorial, http://www.bddm.org/liv/details.php?id=I.240, 20/03/2017
Mémorial où a eu lieu la cérémonie

Emma Guimet, Martin Moussy et Luc Coppel

mardi 13 juin 2017

Béatrice, assistante d'éducation

Vous connaissez tous Béatrice qui est surveillante au collège depuis 2 et 3 ans.

Ce qui l'a poussé à faire ce métier c'est qu'elle peut travailler avec des enfants mais en fin d'année ça se complique car les enfants sont de plus en plus excités. Elle aime bien rigoler avec ses collègues qui sont aussi ses amies et elle aime bien s'occuper de petits et grands enfants. Elle essaie d’être la plus patiente possible mais ce n'est pas facile tous les jours.   
Elora 

Le chemin des déportés


Au mois de mars, certains élèves de 3° sont allés en voyage scolaire en Alsace. Ils ont marchés sur le  chemin des déportés.

Le chemin des déportés est un chemin assez difficile, raide, en terre et qui passe dans la forêt. Il se situe à 45 minutes de Strasbourg dans le village de Natzwiller. Nous l'avons emprunté en allant de l'auberge de jeunesse au camp du Struthof.
 A la sortie des trains de l’horreur, les déportés devaient monter au camp à pied, en empruntant ce chemin difficile de huit kilomètres. Sur la dernière pente, les SS s’amusaient à faire tomber les déportés pour les obliger à remonter encore et encore, indéfiniment malgré l’épuisement. Ils les battaient, leur hurlaient dessus…

Ensuite, les SS les emmenaient jusqu’au camp en camion mais ont toujours gardé la tradition de les faire tomber sur la dernière pente.

Aujourd’hui, sur ce chemin, il y a quelques panneaux sur lesquels on peut apercevoir des témoignages et des photos. Ces informations nous permettent de voir dans quelles conditions dégradantes les déportés étaient amenés dans ce camp.

Le camp du Struthof, situé en haut de ce chemin, est un des camps les plus meurtriers du système concentrationnaire nazi, avec un taux de mortalité de plus de 40 % .



VEULLERAY Marine – LAVANCHY Sophie –CALVET Mina –ARENS Cléo    3.2                                                            


Spectacle de théâtre et de musique

Ce Vendredi 16 juin aura lieu un spectacle en S2 et S3 en salle Francoise Brouze.
http://www.portailrh.org
La chorale du collège va chanter. Les élèves de l'atelier théâtre vont faire des petites scénettes. Finalement la classe musique montrera leur projet de l'année.

En plus, un petit film réalisé par les 3° dans le cadre de leur projet CNRD (concours national de la résistance et de la Déportation) sera diffusé a partir de 17h, les parents pourront venir voir ce petit film.